L'orzo gratiné


Si vous consultez mon blogue, vous remarquerez que j'aime faire des recettes assez simples. Faire des recettes trop longues, j'ai banni cela de ma cuisine. J'aime faire vite et bon, voilà.

Cette fois, cette recette d'orzo, ne fait pas exceptions. Facile, simple, en plus, elle est bonne. Prochainement, je vais tester avec des courgettes, je suis certain que cela va être aussi bon.

Portions: 5

Ingrédients

  • 1 tasse d'orzo non cuit
  • 225 g de champignon
  • 380 ml de coeur d'artichaut coupé en gos morceau
  • 1 bulbe d'ail
  • 3/4 tasse de mozzarella râpé
  • 3/4 tasse de cheddar râpé
  • 1 tasse de fromage Ricotta
  • 1 tasse de chapelure italienne
  • 1 c.à.thé de sel d'ail
Instructions
  1. Faire cuire l'orzo comme l'indique le fabricant.
  2. Pendant ce temps, préchauffer le four à 230 oC(425 oF)
  3. Chauffer un peu d'huile olive dans une grande poêle à feu moyen. Faire sauter les champignons et les coeurs d'artichaut de 3 à 4 minutes.
  4. Ajouter l'ail et cuire encore 1 ou 2 minutes puis retirer les légumes du feu.
  5. Dans un plat allant au four (8 tasses), vaporiser d'antiadhésif à cuisson. Ajouter les légumes dans le plat et ajouter l'orzo.
  6. Dans un bol, mélanger ensemble le mozzarella, le ricotta et la chapelure. Assaisonné de sel d'ail et de poivre.
  7. Verser uniformément le mélange de fromage sur l'orzo.
  8. Cuire environ 15 minutes ou jusqu'à ce que le tout soit bronzé.
  9. Il est maintenant de souper (diner chez nos voisins)
Imprimer

2 commentaires:

Karo a dit…

Bonsoir,

Cette recette a l'air vraiment très bonne, j'adore les pâtes et tout ce qui est plein de fromage.

Juste une petite question, un bulbe d'ail, c'est pas trop ? Ou c'est juste une gousse ?

Merci !

Karo

Steve Falardeau a dit…

Bonjour Karo, j'ai effectivement ajouté un bulbe d'ail, mais c'était des petits bulbes. Il serait possible de remplacer avec 15 à 30 ml d'ail. C'est environ ce que j'ai utilisé dans les recettes que je mentionne bulbe d'ail.

merci de me lire,

je serai un peu plus actif sur le blogue cet automne,

Steve

Enregistrer un commentaire